Nos Missions

Pourquoi intervenons nous ?

Nous savons qu’un don ponctuel, si généreux soit-il, peut s’avérer néfaste tant sur le plan socio-économique que sur le plan médical.

Ainsi, en participant à la mise en place d’un réseau de centres socio-sanitaires autonomes au niveau des villages nous comptons permettre l’accès aux soins primaires pour l’ensemble de la population.

Nos projets visent avant tout à promouvoir : L’autonomie de poste de santé via une pharmacie rangée et sa bonne gestion.

 

Comment sont choisis les centres dans lesquels nous intervenons ?

Les centres dans lesquels nous intervenons sont des postes de santé publiques, la plupart du temps constitué de deux bâtiments: un dispensaire et une maternité. Nous trouvons nos postes grâce à nos contacts sur place, nos anciens membres qui continuent de partir en mission humanitaire ou bien lors d’autres missions. Nous vérifions toujours avant de nous investir sur un projet, qu’il soit réalisable par notre association.

 

Ou sommes nous déjà intervenus ?

Au Bénin: de 2006 à aujourd’hui

A Madagascar: de 2007 à 2010

Au Sénégal: de 1999 à 2004

Au Burkina-Faso: de 1997 à 1998

 

Comment se déroule nos mission ?

Première étape : mission d’Evaluation

Cette mission permet d’étudier le fonctionnement du centre de santé, de déterminer ses besoins en médicaments ainsi qu’en matériel médical et de recueillir un maximum de données épidémiologiques. Elle nous permet aussi d’avoir un premier contact avec la population locale. Et d’envisager des améliorations concernant la gestion et l’organisation du centre de santé.

Deuxième étape : mission de Développement

Cette mission consiste en une dotation de médicaments essentiels génériques achetés dans le système de santé du pays. Les missionnaires apportent une formation afin d’améliorer la gestion de la pharmacie et des conseils d’hygiène de base au personnel du poste de santé. Des sensibilisations (SIDA, paludisme, vaccination…) pour la population sont aussi organisées. Enfin cette mission permet d’apporter du matériel médical récolté en France auprès des hôpitaux et de Pharmaciens Sans Frontières 37.

Troisième étape : mission de Suivi

Elle permet d’évaluer l’autonomie du poste et la bonne mise en pratique des conseils apportés lors des deux missions précédentes. Elle est très utile, lors de cette mission, nous faisons les dernières rectifications pour que notre action perdure le plus longtemps possible. C’est notre dernière mission sur place, mais nous gardons le contact avec tout le personnel du poste et essayons d’aller les voir lorsqu’une nouvelle mission a lieu près d’un précèdent poste.

Le financement d’une mission

Nos missions sont financées par des concours aux quels nous présentons nos dossiers chaque année: les Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes (FSDIE), le Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Sociales (CROUS), le Crédit Mutuel, la Région Centre… Nous sommes également soutenu financièrement par l’UFR des Sciences Pharmaceutiques de Tours. Et bien entendu, par toutes nos actions menées en France tout au long de l’année: Après midi Laser-Game interfac, soirée sportive, ventes d’objets africains, ventes de gâteaux, soirée au Pym’s, ventes de photo de promo…

Mais une mission humanitaire c’est avant tout? 

  • Découvrir une nouvelle culture
  • De nouveaux contacts
  • Des milliers de photos
  • Des expériences inoubliables: accouchements, sensibilisation, zems (taxi-moto)…
  • Une tête remplie de souvenirs
  • Une incapacité totale à répondre à la question: « Alors c’était comment? »